Qui sonne le glas de la lettre de motivation ?

Après avoir défendu le CV traditionnel dans mon billet précédent, je vais vous expliquer contrairement à ce que l’on voudrait vous faire penser dernièrement que la lettre de motivation garde toute son importance dans les moments clés d’un recrutement. N’est-elle pas là sa principale utilité ? Tout est partie d’une étude du cabinet WIT Associés largement relayée qui faisait état d’une importance décroissante de la lettre de motivation auprès des recruteurs. Dernièrement, j’ai été interrogé sur ce sujet pour Lexpress.fr. Les fanatiques du 2.0 s’en donnent à cœur joie, voyant leur théorie d’un nouveau modèle de relations sociales et de recrutement ainsi conforté.


La lettre de motivation est en perte de vitesse

Au risque de me répéter, force est de constater que beaucoup d’entreprises ne sont pas prêtes au 2.0, un bon nombre n’étant même pas passé au 1.0. Il y aura donc toujours des inconditionnels de la lettre de motivation manuscrite. Il n’est pas rare que mes clients me demandent de leur transférer les lettres des candidats présélectionnés. Et c’est bien là que la lettre est importante, parce qu’elle intervient dans le money time.
J’en conviens, en ce qui me concerne, la lettre de motivation n’est pas un critère déterminant. Je rejoins donc la majorité selon laquelle 76,4% des décideurs RH n’écartent pas une candidature non accompagnée d’une lettre de motivation. Par contre si un doute s’installe ou que je perçois mal les ambitions et le projet professionnel du candidat, je vais aller chercher ces éléments dans la lettre de motivation.


Mais garde une importance dans les moments décisifs

Même décriée, la lettre de motivation permet encore dans bon nombre de cas de faire la différence. Pourquoi alors se couper d’un tel argument dans une candidature ? Un recruteur prendra assez mal le fait qu’un candidat prenne le temps de déployer sa présence sur les réseaux sociaux, et qu’il ne prenne pas ce même temps pour faire une lettre d’accompagnement digne de ce nom.
Et c’est là que le bât blesse. Déjà que le nombre de lettre de motivation jointe avec le CV diminue, il faut encore déduire celle qui sont un (bête) copier-coller du premier résultat Google sans aucune personnalisation. Si on s’arrête ici, au travers de ces deux constats, on comprend alors pourquoi on juge la lettre de motivation inutile et désuète. Cela peut être un élément rassurant pour un petit entrepreneur terrifié à l’idée de recruter son premier salarié et qui se raccroche à tout ce qu’il peut pour conforter ses avis.


Chacun sa stratégie

Quels sont alors les moyens détournés ou non pour que le recruteur jette un œil à ce que vous avez à lui dire ? C’est très simple et cela va me permettre en plus de pousser un petit coup de gueule. J’avais évoqué avec Lexpress.fr lors de notre entretien le fait que je lis plus volontiers le corps d’un mail qu’une lettre en fichier joint. Mais encore faut-il qu’il y est un texte dans cet email. Je ne sais pas si mes confrères seront d’accord mais il n’y a rien de plus consternant pour un recruteur de recevoir un mail vide avec uniquement le CV en pièce jointe. Méritons-nous si peu de considérations ?

Une lettre de motivation ? Oui ! mais pas n’importe comment. C’est un peu le même raisonnement que pour la photo sur le CV. Si cette dernière vous mets en valeur et qu’il ne s’agit pas d’une photo prise lors d’une soirée arrosée, allez-y. Pour une lettre de motivation, si vous avez fait un effort de personnalisation, fait des recherches sur l’entreprise afin de justifier pourquoi vous voulez les rejoindre, il ne faut pas hésitez. Pour les autres, si vous postulez à la centième offre de la journée, je comprends que la tâche est ardue. L’opposition classique d’une stratégie quantitative contre une démarche qualitative. Si je peux comprendre les enjeux de la première, sachez chers candidats qu’elle ne vous dispense aucunement des règles de politesse à l’envoie de votre e-mail, et que par conséquent, nous serons d’autant plus attentifs aux éléments clés que vous nous exposerez de manière concise en quelques lignes.


A vos claviers, stylos et cultivez vos différences pour ne pas être noyé dans la masse. Si la lettre de motivation continue son déclin, alors elle deviendra un élément de différenciation très appréciable et une preuve de votre professionnalisme.

2 commentaires:

Philippe a dit…

N'oublions pas de distinguer candidature Stage et Emploi Cadre.
Les études réalisées par notre cabinet montre qu'aujourd'hui : 77% des managers accordent une importance au moins égale au cv pour le recrutement d'un stagiaire. Ils sont 58% pour les RH. Nous voyons donc qu'en fonction de qui pilote le recrutement d'un stagiaire la lettre de motive à plus ou moins d'impact.

Pour les postes CDI (cadres), les retours sont favorables à la LM. 86% des managers et 82% des RH y accordent une importance au moins égale au cv...

Romain PREBOST a dit…

Données intéressant. Merci Philippe pour ce complément d'information. Cela corrobore mon idée que la lettre de motivation garde toute son importance selon les publics visés et méthodes employées.
Bonne fin de journée.